PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L’ANNEE 2023
Document joint

Le contexte économique mondial en 2022 est marqué particulièrement par la crise russo-ukrainienne et ses effets sur les marchés des produits de base, les chaînes d'approvisionnement, l'inflation et les conditions financières des marchés. L’un des principaux risques de dégradation de l’économie mondiale réside dans la possibilité d'une inflation mondiale élevée accompagnée d'une croissance atone, rappelant la stagflation des années 1970.

En effet, selon les prévisions économiques de la Banque mondiale du mois de juin 2022, cette crise devrait fortement précipiter la décélération de l’activité économique mondiale, laquelle devrait retomber à 2,9% en 2022. Pour l’année 2023, la croissance mondiale ne devrait que légèrement progresser pour atteindre 3% dans la mesure où aucun sursaut véritable n’est attendu. Les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) abondent dans le même sens avec une croissance attendue à 2,9 %. Ce ralentissement, aux conséquences importantes sur les perspectives mondiales, s’explique par un enlisement de la croissance dans les trois principales économies du monde, les États-Unis, la Chine et la zone euro.

De nombreux facteurs défavorables devraient persister, en particulier les prix élevés des produits de base et la poursuite du resserrement monétaire, sans compter la prolongation des effets de la pandémie Covid-19, ainsi que la recrudescence des catastrophes liées au changement climatique.

Tous ces risques rappellent l’importance d’une réponse politique énergique pour atténuer les crises à l’échelle mondiale causées par les conflits et résorber l’insécurité alimentaire.

Partager cette page sur

Sur les réseaux sociaux